Lass die Narren Narren sein...
Alors, partir?


Résumé

Le livre "Alors, partir", de Julia Billet traite d'un sujet extraordinaire dans les livres d'adolescents: la vie d'une grande famille de Roms, leur culture et leurs problèmes.

Le personnage  principal est Jaime, un jeune Rom qui est en train de faire son bac, ce qui est extraordinaire pour la grande famille. Il est amoureux d'Ana, une gadjé (fille non-Rom) du lycée et vit avec la grande famille de Roms sur un terrain vague près de paris où ils se sont installés il y a six ans.

Un jour, ils recoivent le message que le terrain sur lequel ils vivent a été vendu et qu'ils doivent quitter le lieu dans trois mois; sinon, ils seront expulsés par la police. La famille décide d'y rester ces trois mois et après, de reprendre la route, cette fois pour le Midi.

Le jour de l'expulsion venu, Yaya, l'aieule de la famille qui a survécu le camp de concentration nazi, subit un flash-back violent á cause des uniformes des policiers et de la lutte de sa famille contre eux.

 Etant sur la route pour la première fois après six ans, Jaime qui a dû abandonner son bac le trouve difficile de s'y habituer. Il reste en contact avec Ana en écrivant des lettres dans lesquelles il décrit la vie en voyage, et il devient l'instituteur de la grande famille, car il commence à apprendre aux enfants comment lire et écrire. Pour ses efforts, il inhérite le "Livre des Patrins" quand Yaya meurt, un livre trés précieux qui contient l'écriture romaji presque oublié. Jaime commence de la transmettre aussi aux enfants et, ayant décidé qu'il veut être écrivain, commence à  faire un livre de ses expériences.

 

 

Portrait de Jaime

Jaime est un jeune homme gitan qui vit avec sa grande famille. Sensitif, pensif et plutôt doux, un lien spécial lui relie à l'aieule, Yaya, à laquelle il lit à haute voix des extraits de ses livres ou des lettres. Il est en terminale et va passer son bac, ce qui est une chose extraordinaire dans un milieu où la plupart des adultes ne sait ni lire ni écrire. Jaime sait reconnaître la magie des mots, il aime bien écrire et veut devenir écrivain. mais là, il trouve un conflit: la culture dans laquelle il a grandi - pense-t-il - ne fournit pas de langue écrite. Donc, pour écrire, il doit se remettre au francais. Il a l'impression de se trover entre deux cultires: la culture romaji et la culture francaise, et il y a des gens qui lui lient à chacune de ces côtés: à la côté romaji, il y a sa famille et surtout Yaya qui, comme elle a arrêté de parler, dépend de ses mots et qui est la seule personne qui comprend, comme lui, la magie dedans; et qui fait si grande confiance en lui qu'elle lui laisse le Livre des Patrins. Par contre, à l'autre côté, c'est Ana, son amour, une fille gadjé aux yeux clairs qui, comme lui, écrit des poèmes. Ainsi il se sent un peu déchiré entre les deux parts de sa vie.

 Quand la famille repart en route et Jaime doit abandonner l'école et Ana, à laquelle il écrit des lettres tendres et pensifs, il a peur de ne plus la revoir car il est vraiment amoureux. Il rêve de parler des livres avec elle et de la revoir le plus vite possible - si elle le veut.

 

29.1.09 23:52
 


Werbung


bisher 0 Kommentar(e)     TrackBack-URL

Name:
Email:
Website:
E-Mail bei weiteren Kommentaren
Informationen speichern (Cookie)



 Smileys einfügen

Designer
Design
Brushes
Gratis bloggen bei
myblog.de